de la poésie

Depuis un moment, je voulais vous parler de poésie. Je n’ai pas toujours les codes pour bien décrypter les poèmes mais je suis de plus en plus sensible à ce genre qui est peu lu en France et qui connaît beaucoup de succès à l’international et notamment aux Etats-Unis. Je voudrais dans cet article faire un panorama subjectif de cette poésie contemporaine qui sort un peu du moule dans lequel on avait enfermé le genre. Loin du marché de la poésie et d’évènements comme le Printemps des Poètes, maintenant les auteurs utilisent désormais les réseaux sociaux pour se faire connaître. Certains connaissent des succès incroyables et sont reconnus dans le monde entier !

Le nom d’Amanda Gorman nous était inconnu avant l’investiture de Joe Biden et sa prestation poétique. Mais désormais elle est devenue une figure incontournable allant jusqu’à réciter ses poèmes au fameux Super Bowl avec ces 100 millions de spectateurs ! Son livre de poésie pour enfants Change sings, à paraître en septembre 2021 est en prévente sur les sites internet et est déjà classé dans les meilleures ventes !

Le nom de Rupi Kaur est lui aussi assez méconnu du grand public. Pourtant cette auteure canadienne née en Inde est suivie par plus de 4 millions de personnes sur son compte Instagram ! Son premier recueil de poésie Lait et Miel connaît un succès international : près de 4,5 millions d’exemplaires vendus ! Elle publie un troisième recueil de poésie le 4 mars 2021 Home body.

Ce livre est assez incroyable. Mêlant poèmes, illustrations, adages poétiques, toujours de formes assez courtes il nous entraine au plus profond de la violence qu’a du affronter Rupi Kaur en tant que femme, en tant que femme victime de la dépression, en tant que femme victime du racisme. Des textes courts, j’imagine adaptés à la forme d’Instagram, des textes percutants sur des sujets très contemporains, comme l’acceptation de soi, la condition féminine et la sororité avec parfois en exergue et en italique, comme un souffle répondant au texte, un conseil de bienveillance, à la frontière du livre de développement personnel. Un ouvrage hybride, qui se picore, on pioche un texte et on le médite. De la poésie 2.0 ?

je ne suis pas une victime de ma vie

ce que j’ai traversé

a fait sortir de moi une guerrière

et c’est mon plus grand privilège d’en être une

Le nom de Cécile Coulon est un peu plus connu du public français. Cette jeune romancière a déjà rencontré le succès. D’abord avec son premier roman Le roi n’a pas sommeil, puis avec ses autres livres notamment Trois saisons d’orage (prix des Libraires 2017) ou Une bête au paradis ( prix littéraire du monde 2019). Elle également publié 2 recueils de poésie Les ronces (qui sort en poche ce mois ci ) et Noir volcan recueils tirés des textes publiés sur son compte Facebook (suivie par plus de 20000 personnes !). Ces textes sont longs, sur plusieurs pages parfois. Loin de la poésie classique très contemplative, ces poèmes sont très narratifs, autobiographiques, souvent des histoires très simples, l’auteure se met en scène sans fard.

Ca a commencé à cette heure si particulière du soir

où la fin d’un jour bouscule le début d’un autre ;

je suis sortie sous la pluie, j’avais faim.

J’aimerai vous offrir des frites

J’en suis arrivée à la conclusion suivante :

un poème c’est quelque chose

d’éphémère et joli

comme la signature d’un doigt

sur la buée d’une vitre.

La partie

Parallèlement à son activité d’auteure, elle a créé une collection de recueil de poésie L’iconopop chez son éditeur L’iconoclaste. Dans une maquette très moderne, elle dépoussière non pas la poésie mais l’édition de poésie et publie des auteurs populaires comme Mathias Malzieu. En avril sortent 3 nouveaux ouvrages dont un de Clémentine Beauvais, la star française de l’édition Young Adult et un de Akhénaton le fameux rappeur du groupe IAM , des livres déjà très attendus !

Le nom de Aurélien Barrau ne nous ait pas totalement inconnu. C’est un scientifique, reconnu notamment pour ses engagements en faveur de l’écologie. Il a déjà publié quelques livres à propos de sciences et d’astronomie ou des ouvrages défendant le droit des animaux ou l’écologie. Là où on ne l’attendait pas c’était bien en poésie et pourtant les éditions Michel Lafon ont publié cet automne un recueil de sa poésie et c’est d’une grande force !

Me promenant sur la toile je suis tombée par hasard sur une tribune qu’il a rédigé dans le quotidien Libération. Pour faire un résumé très rapide de cette tribune, malgré le constat d’un monde qui n’a jamais été idyllique, les temps actuels sont particulièrement violents et propices à un repli identitaire mais que face à cela « reste le choix d’être poète« . Et c’est bien de poésie dont il s’agit dans ce texte, un engagement vers une résistance poétique. Un texte fort qui accompagne ses engagements .

En plus de ces auteurs, j’aimerai parler de quelques romans écrits en vers qui sont de vrais poèmes narratifs, un vrai retour à la littérature classique du Moyen Age, période où les romans étaient écrits en vers (Le Roman de la Rose ) ou lu chez Pouchkine dans Eugène Onéguine.

Je n’ai pas cité innocemment ce roman en exemple car le premier roman dont je voulais parler est de Clémentine Beauvais Songe à la douceur et c’est une réécriture moderne du roman de Pouchkine. Moderne mais toujours en vers ! Une vraie réussite !

Clémentine Beauvais, l’auteure génialissime de romans (déjà cultes) pour la jeunesse est également la traductrice de Sarah Crossan, l’auteure anglosaxonne de romans Young Adult également en vers libre notamment Inséparables.

Un autre livre en vers libre m’a particulièrement marqué ces dernières années et j’en ai d’ailleurs déjà parlé ici, c’est le premier roman de Joseph Ponthus A la ligne. J’en ai déjà dit le plus grand bien, mais une piqure de rappel n’est pas inutile ! Ce texte, le récit de l’expérience de J.Ponthus en usine m’a bouleversé et une fois de plus je vous le recommande !!!!

J’aimerai vous conseiller un dernier roman, paru ce mois-ci, qui m’a particulièrement impressionnée : Marie-Lou-le-monde de Marie Testu. Ce texte en vers libre est le premier roman de l’auteure. Et c’est un roman d’amour, celui d’une adolescente pour son amie Marie-Lou et il exprime grâce aux vers libres l’amour à l’adolescence, la violence de ces sentiments nouveaux qui brûlent les corps… Une belle découverte !

J’aimerai conclure ce premier panorama sur la poésie avec cette phrase qui introduit la tribune de Aurélien Barrau et qui me semble parfaite :

« La poésie n’a rien à voir avec la beauté et encore moins avec la mièvrerie. Intransigeante, elle est surtout un moyen politique d’être contre, contre le repliement identitaire, la folie consumériste et technocratique. »

Ici vous trouverez un article passionnant de Chloé Martin sur la difficulté de publier la poésie sous forme numérique....

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s