In waves : un roman graphique bouleversant !

In waves, un roman graphique écrit et dessiné par AJ Dungo, traduit de l’anglais par Basile Béguerie, publié aux éditions Casterman.

Je lis peu de BD, mais j’ai la chance de travailler avec quelques libraires qui savent bien me conseiller et me choisir quelques pépites. Actuellement, il y a une telle créativité dans le graphisme, dans la mise en page, dans le scénario et même dans le genre, on ne peut qu’être enthousiaste quand on se promène dans les rayons BD des librairies !

In waves est incontestablement un chef d’oeuvre et je vais essayer à mon tour de vous convaincre de le lire. Chef d’oeuvre par son style graphique, puissant, sobre et très personnel. Chef d’œuvre par le travail de la couleur. Chef d’oeuvre par son sujet, bouleversant, autobiographique qui raconte l’histoire d’amour de AJ Dungo et de Kirstern, sa défunte compagne, malade du cancer. L’auteur alterne récit personnel et Histoire du surf, la passion de Kirstern. Cette alternance offre un souffle nécessaire pour éviter un pathos larmoyant qui déservirait l’histoire.

Dès le départ, on comprend que ce n’est pas une BD classique Déjà, c’est un très gros objet – on croirait au premier regard voir un roman . Ensuite, on constate vite en feuilletant rapidement le livre que l’auteur alterne entre deux nuances de couleurs : le brun et un vert sépia. C’est le moyen qu’AJ Dungo utilise pour distinguer les deux parties de l’ouvrage : celle sur le surf de celle plus personnelle.

Une autre force de cette BD c’est l’émotion que AJ Dungo nous transmet. L’histoire qu’il nous raconte, c’est bien la sienne, celle d’un amour tragique, mais c’est surtout le portrait de la Femme aimée, courageuse et combattante. Cet amour, il nous en parle avec pudeur, à travers quelques scènes d’une très grande puissance. Comment ne pas être submergé face à cette planche tirée du chapitre sur le premier baiser :

Un dernier point fort de cet album, c’est bien entendu le dessin en lui même. Car dans un roman graphique sur le surf, il faut dessiner au plus près la vague et c’est tout simplement une réussite, Dungo nous plonge dans le mouvement de l’océan et la gestuelle des surfeurs ou des nageurs est à la fois simple et précise :

J’ai été totalement émue par ce livre. Dès les premières pages, on plonge « in waves » et on ne remonte pas à la surface indemne. En refermant le livre, j’étais assommée par sa puissance et je sais que très vite il faudra le relire.

Un petit bonus trouvé sur YouTube : cette « leçon » de dessin d’AJ Dungo :

Publicité

Un commentaire

Répondre à In waves, AJ Dungo – Pamolico : critiques, cinéma et littérature Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s